Artes

nouvelles

Traveaux du palais malinois au point le plus élevé

image
image
image
image
image
  • thumbImage
  • thumbImage
  • thumbImage
  • thumbImage
  • thumbImage
Nous travaillons sur ce chantier depuis environ 15 mois et mercredi 23 août, la dernière pierre a été placée sur la cheminée, le point culminant de cet exceptionnel monument au coeur de Malines.

Etat lamentable

Quand la ville a acheté le bâtiment en 2013, celui-ci se trouvait déjà dans un état lamentable.  Un mur latéral et le toit avaient déjà lâché, d’autres parties menaçaient de s’écrouler.  La restauration était donc plus que nécessaire.

Les murs ont été entièrement (re)maçonnés, la structure en bois a été revue. La façade a été réparée en profondeur.  Les pierres naturelles des fenêtres transversales ont été reconstituées en atelier et montées sur le chantier. Le nouveau toit en pente a été reconstruit de manière traditionnelle et primitive et, cerise sur le gâteau, il a récupéré les 2 escaliers (en façade) et les 10 lucarnes.

Point le plus haut

Lentement mais progressivement, le bâtiment retrouve sa forme d’origine, la dernière pierre (le chapeau) a été placée sur la cheminée, le plus haut point du bâtiment.  Et  comme le veut la tradition, cela a fait l’objet d’une célébration.  Un usage ancien pour exprimer l’espoir que le bâtiment pourra garder sa force et sa beauté.  L’excuse parfaite pour remercier tout le monde pour le travail réalisé et l’implication de chacun.

La presse locale était présente, RTV a réalisé ce reportage. Gazet van Antwerpen a publié un article sur cette célébration.